Bibliothèque écosocialiste

L’ÉCOSOCIALISME

L’écosocialisme est un nouveau projet politique réalisant la synthèse d’une écologie anticapitaliste et d’un socialisme débarrassé des logiques du productivisme. C’est la réponse humaine raisonnée à la double impasse dans laquelle est enfermée dorénavant l’humanité en raison du mode de production actuel qui épuise l’être humain et la nature. C’est un projet de société alternatif au capitalisme qui exige de repenser non seulement la propriété du système de production et d’échange, mais aussi le contenu des productions et les modes de consommation.

Lire les bases d’unité du Réseau écosocialiste

14 décembre

Déclaration conjointe des organismes de l’Amérique du Nord autochtones sur le protocole ABS de Nagoya de la Convention sur la biodiversité Kahnawake

Femmes autochtones du Québec a de sérieuses préoccupations au sujet de l’issue de la réunion d’octobre à Nagoya pour COP-10-en relation avec le Protocole de Nagoya sur l’accès et le partage des avantages.

L’accord sur le protocole de Nagoya a été précipité dans le but de respecter l’échéance fixée à la COP-9, 2 ans plus tôt. Cependant, il néglige de prendre en compte les autres objectifs de la Convention sur la diversité biologique (CDB), principalement à protéger la biodiversité et à assurer son utilisation durable. Le protocole de Nagoya, récemment adopté, a ses faiblesses. Il ne parvient pas à répondre

23 juin | Anticapitalisme

Anticapitalisme et justice climatique

Le changement est aujourd’hui une réalité indéniable. L’écho politique, social et médiatique du sommet de Copenhague, en décembre 2009, en a été la preuve. Un sommet qui a montré l’incapacité du système capitaliste lui-même de présenter une réponse crédible à la crise qu’il a provoquée.

Si le « capitalisme vert » s’est lancé dans la course du changement climatique, il apporte des solutions technologiques (énergie nucléaire, captage du carbone dans l’atmosphère pour son stockage, agro-combustibles, etc.) qui génèrent des impacts sociaux et environnementaux encore plus graves. Il s’agit là de fausses solutions au changement climatique qui visent à masquer les