20 juin | Perspectives et stratégies | Réseau écosocialiste

Propositions sur les tâches d’élaboration et d’action du Réseau écosocialiste à son Assemblée annuelle 2014

1. Faire des contributions pour animer les débats dans Québec solidaire et dans l’ensemble de la gauche :

a. Dans le cadre de débats sur les nouvelles perspectives du parti en direction du Conseil national de novembre prochain

1. Élaborer une prise de position sur la place de la lutte électorale dans le combat pour la transformation sociale pour se démarquer clairement de l’approche stratégique de la social-démocratie qui sépare radicalement le travail politique électoral des luttes sociales. Préciser l’orientation stratégique de transformation sociale et de rupture anticapitaliste se base d’abord classes subalternes de la population.
2. Élaborer une prise de position sur les fondements du travail parlementaire et de ses rapports avec le parti. Rapports parti-députéEs. Rapport travail parlementaire et implication dans les mouvements sociaux.
3. Faire une contribution sur la question nationale du Québec dans le cadre de la relance de la lutte pour l’indépendance à l’époque de la mondialisation capitaliste.
4. Au sein du parti, militer en faveur de structures démocratiques,transparentes, décentralisées et favoriser la multiplication les portes-parole…
5. D’ici les prochaines élections, travailler aussi pour que Québec solidaire approfondisse un certain nombre de sujets, notamment le Plan de sortie du pétrole et le cadre financier. Principalement pour renforcer les orientations déjà contenues dans le programme, les rendre crédibles, abordables et bien documentées. Par exemple, le plan stratégique de sortie du pétrole et de réduction des émissions de gaz à effet de serre devrait devenir une alternative prometteuse et créatrice d’emplois face à un Canada englué dans les énergies fossiles polluantes et devrait comporter des éléments opérationnels.

b. Dans le cadre de l’enjeu 4 : 1

6. Élaborer une ou plusieurs contributions sur les rapports entre patriarcat et capitalisme… et sur la nécessaire rupture d’avec le capitalisme pour mettre fin à l’oppression des femmes.
7. Prendre position pour ou contre l’abolitionnisme dans le cadre du débat sur la prostitution dans Québec solidaire.
8. Présenter une contribution pour favoriser l’intégration des femmes dans Québec solidaire: importance ou non des caucus de femmes (locale, régionale et national) – précision sur l’assemblée générale des femmes.

2. Travailler à ce que Québec solidaire mène des campagnes répondant aux besoins de la conjoncture

Ces campagnes ne doivent pas se résumer à une tournée des porte-parole, mais impliquer les militantEs des différentes régions tant dans des activités autonomes du parti (distribution de tracts, tenue de conférences que l’invitation à la participation des militantEs de Québec solidaire dans des activités de diverses coalitions existantes.

a. Campagne contre l’austérité et pour un réinvestissement massif dans les services publics.

Québec solidaire doit être partie prenante de la lutte pour l’annulation de la taxe santé, le rejet des hausses des tarifs d’Hydro-Québec, le gel immédiat vers la gratuité scolaire, l’abandon du défini zéro et la promotion d’un audit sur la dette pour identifier ce qui relève des détournements et de la corruption et la proposition concernant la réforme de la fiscalité de la Coalition pour la justice sociale.

b. Campagne pour bloquer le tournant pétrolier

Une mobilisation citoyenne et populaire d’ensemble sera nécessaire por bloquer les projets de l’oligarchie pétrolière et gazière et des gouvernements à leur service. Québec solidaire doit être partie prenante :
· de la lutte contre le passage des oléoducs TransCanada et Enbridge, contre l’augmentation du transport par train qui passe dans le cœur des villes du Québec et contre la construction de ports pétroliers qui feront du Québec un fleuve menacé par des déversements catastrophiques
· contre l’exploitation des hydrocarbures à Anticosti, dans le fleuve St-Laurent (Old Harry) et en Gaspésie. Il faut établir un plan de transition pour les travailleurs qui dépendent du pétrole, une politique de reconversion industrielle; créer une entreprise publique – Hydro-Transition. Pour financer la sortie du pétrole, il faut demander que la Caisse vende ses actifs dans le pétrole et les sables bitumineux; mettre sur pied Éole Québec pour nationaliser l’éolien et s’engager dans l’électrification des transports publics. Dans ce contexte, il faut reprendre, préciser le Plan de sortie du pétrole présenté par Québec solidaire durant la campagne électorale.

3. Être partie prenante de l’organisation de la gauche sociale des différents mouvements sociaux.

Construire Québec solidaire comme un parti agissant, et participant aux débats stratégiques dans les différents mouvements sociaux est nécessaire pour dépasser l’atomisation actuelle de la gauche sociale.

a. Chercher à associer des militantEs de Québec solidaire œuvre dans le mouvement syndical à participer à la construction d’Offensive syndicale et à leur action en direction des négociations du secteur public

b. Appuyer le renforcement du secteur dans sa perspective de construire des sections de QS dans les différents campus universitaires et cégépiens et la formation d’un regroupement national de ces différentes sections…

c. Chercher à associer diverses organisations féministes aux débats de Québec solidaire autour de l’enjeu 4

4. Animer des débats et des formations sur les perspectives écosocialistes tant dans le cadre d’activités du parti que sur une base autonome.

a. Il faut avoir des activités régulières articulées sur la conjoncture où le Réseau écosocialiste décline les différentes dimensions d’une perspective écosocialiste. Il faut donc réactualiser le plan de débats et de formation et poursuivre le travail à cet égard.

b. Proposer un atelier sur l’écosocialisme au Forum social des peuples (FSP) qui aura lieu à Ottawa du 21 au 24 aout prochains. Il faut le faire avant le 1er juillet.
c. Participer à l’Assemblée des mouvements sociaux sur les changements climatiques, qui se déroule dans le cadre du FSP. Cette Assemblée regroupe de nombreuses associations et organismes (syndicats, écologiste, femmes, autochtones…) avec une volonté de travailler ensemble face au grand défi des changements climatiques. Les principaux objectifs sont : l’opposition aux hydrocarbures, la transition économique, justice climatique.

5. Favoriser une (ou des) tournée-s d’écosocialistes internationalement connus.

a. Créer des relations de solidarité avec les peuples du monde qui luttent pour la justice sociale et la sauvegarde de leur milieu de vie, contre la logique prédatrice, l’impérialisme et le néocolonialisme. En premier lieu, en créant des liens avec les mouvements sociaux et les politiques progressistes portant un projet de transformation sociale. Plus particulièrement, en prenant part activement au vaste mouvement international pour la justice climatique et en appuyant les initiatives qui, à l’échelle de la planète, aideront à diminuer l’empreinte écologique des activités économiques.

b. Il serait important d’organiser la tournée d’écosocialistes connus internationalement ce qui permettrait de mieux faire connaître l’orientation écosocialiste et rendre plus visible le Réseau. Exemple : Razmig Keucheyan (auteur d’Hémisphère gauche et de La nature est un champ de bataille) et Michel Husson seront au forum social d’août prochain… On devrait explorer le plus tôt possible la possibilité d’organiser une tournée avec eux et les thèmes sur lesquels cette dernière pourrait se faire.