21 juin | Blogue du Réseau écosocialiste | Benoit Renaud

Propositions pour l’Assemblée générale annuelle 2014

3.1 Participation aux mouvements

a) Que le RÉSo participe au Forum social des peuples à Ottawa, en particulier aux trois ateliers déjà annoncés sur l’écosocialisme.

b) Que le RÉSo appui le développement du groupe Offensive syndicale comme pôle de regroupement de la gauche syndicale.

c) Que le RÉSo mobilise pour les différentes actions d’opposition à la construction des oléoducs qui permettraient le transport sur le territoire du Québec du pétrole des sables bitumineux ou du pétrole de schiste.

d) Que le RÉSo participe également aux campagnes contre l’extraction de pétrole et de gaz au Québec même ainsi que contre la

20 juin | Blogue du Réseau écosocialiste | Bernard Rioux

Propositions sur les tâches d’élaboration et d’action du Réseau écosocialiste à son Assemblée annuelle 2014

1. Faire des contributions pour animer les débats dans Québec solidaire et dans l’ensemble de la gauche :

a. Dans le cadre de débats sur les nouvelles perspectives du parti en direction du Conseil national de novembre prochain

1. Élaborer une prise de position sur la place de la lutte électorale dans le combat pour la transformation sociale pour se démarquer clairement de l’approche stratégique de la social-démocratie qui sépare radicalement le travail politique électoral des luttes sociales. Préciser l’orientation stratégique de transformation sociale et de rupture anticapitaliste se base d’abord classes subalternes de la population.
2. Élaborer une

22 décembre | Blogue du Réseau écosocialiste | Roger Rashi

Pipeline d’Enbridge: La consultation bidon n’arrêtera pas la mobilisation citoyenne

Au fur et à mesure que se précisent les détails de la commission parlementaire annoncée par le gouvernement péquiste sur l’oléoduc d’Enbridge, la déception se fait palpable parmi les groupes citoyens mobilisés contre les projets de pipelines visant à transporter le pétrole des sables bitumineux.

Un simulacre de consultation

Alors que les groupes écologistes québécois souhaitaient une consultation publique en bonne et due forme sur le projet d’inversement du flux de la ligne 9 d’Enbridge, le gouvernement Marois a répondu par une simple commission parlementaire dont le mandat est tellement restreint qu’elle en est risible.

Non seulement cette commission est