23 décembre | |

Nouveaux Cahiers du socialisme: Écosocialisme ou barbarie

Ce numéro des Nouveaux Cahiers du socialisme tente de comprendre et d’analyser l’acharnement actuel à compromettre l’avenir de l’humanité par la dégradation l’écosphère. Il postule qu’on ne peut le saisir qu’à partir d’une analyse d’ensemble d’un système pour lequel la nature comme l’humain sont d’abord l’objet d’une exploitation profitable. Le mode de production capitaliste privatise la nature et ses ressources et socialise les coûts écologistes et humains. Son productivisme, qui se traduit dans une hyperconsommation, menace désormais la vie. Car nous subissons une crise écologique sans précédent. Ce contexte rend urgent la nécessité de repenser le monde, de changer de

17 décembre | |

« Écosocialisme » : L’alternative radicale à la catastrophe écologique capitaliste

Michael Löwy a publié il y a peu un petit livre bien informé intitulé « L’Ecosocialisme » (Editions Fayard, Collection Les Petits Libres) dont nous reproduisons ci-dessous l’introduction. Né au Brésil et vivant à Paris depuis 1969, Michael Löwy est actif dans le Réseau Écosocialiste International et directeur de recherche émérite au CNRS. Parmi ses ouvrages : « La Guerre des dieux, religion et politique en Amérique latine » (Éditions du Félin, 2000) et « Walter Benjamin. Avertissement d’incendie » (PUF, 2001). Il a coécrit « Che Guevara, une braise qui brûle encore » avec Olivier Besancenot (Mille et une

17 décembre | |

Témoignage d’un militant: Cochabamba, un grand pas pour l’écosocialisme

« Avant Cochabamba, l’écosocialisme se limitait à un courant intellectuel parmi des militant-e-s de gauche. Aujourd’hui, il a la possibilité historique de s’épanouir comme un mouvement de masse mondial. » J’ai assisté au contre-sommet climatique de Cochabamba en tant que membre d’une délégation de huit militantes et militants du Québec et j’en suis revenu convaincu d’avoir participé à un tournant pour le mouvement écologiste mondial.

Jusqu’à présent, il était très difficile de lier exigences environnementales et revendications sociales. Le mouvement écologiste établi, appuyé en cela par de nombreuses ONG, a généralement évité de lier ces questions estimant que le «

15 décembre | |

Quinze thèses sur le nucléaire

Article publié dans la revue Ecologie et Politique de mars 2013

Ces thèses ne sont que la suite d’un travail sur la place du mode de connaissance scientifique dans l’imaginaire occidental. Elles se situent résolument du côté de la philosophie et de l’anthropologie politiques qu’impose l’ère nucléaire et sur les traces de Günther Anders, Michel Henry, Jean-Claude Michéa, Majid Rahnema, Cornélius Castoriadis, Jean-Pierre Lebrun 1.

Première thèse

Ce 6 août 1945, l’énergie nucléaire s’est d’emblée et massivement imposée à la conscience de l’humanité comme un commandement adressé à chacun, car, dès le lendemain, tous les pouvoirs (sauf Staline qui fulminait),

29 mai | |

A l’ordre du jour : la relance… de la destruction sociale et écologique !

Daniel Tanuro

La croissance a refait surface dans le discours politique. La Confédération Européenne des Syndicats (CES) la réclame depuis plusieurs années. François Hollande en a fait un thème majeur de sa campagne électorale. Les sociaux-démocrates la demandent dans tous les pays, notamment en Allemagne.

La droite s’y met également, notamment par la bouche de Mario Draghi – le président de la Banque Centrale Européenne – et d’Herman Van Rompuy – le Président du Conseil. Même Angela Merkel concède du bout des lèvres que l’austérité ne suffit pas, il faut relancer la croissance…

« Dans le contexte des réformes »